Aménagement de l’étang Chaumont à Châtenoy-le-Royal et mise en place d’une valorisation halieutique

 

- Diagnostic du milieu

- Evaluation de la qualité de l’eau

- Dimensionnement et conception des ouvrages

- Définition des principes d’aménagement

- Rédaction du dossier réglementaire de demande de pisciculture à valorisation touristique

- Suivi du chantier de terrassement et de travaux

- Mise en place du produit pêche

 

Cette mission s’insérait dans le cadre d’un aménagement global du site, piloté par SICA Bourgogne du sud, avec création d’aménagements à vocation didactiques et pédagogiques, accessibilité PMR.


Interlocuteur : Daniel Germain, Directeur des services techniques de la Ville de Châtenoy-le-Royal (Saône-et-Loire)

2009-2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 

 


Diagnostic du milieu

 

Le diagnostic, réalisé par A2H et son partenaire ID Eaux a permis d’orienter les choix d’aménagement et d’étayer le dossier réglementaire.

 

Il a aussi fourni une partie de la matière nécessaire à la conception, par Emmanuel Coudel (réseau Champ Libre), des dispositifs d’interprétation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Suivi du chantier de terrassement

 

Un suivi précis et exigeant du travail des grutiers pour une bonne implantation et intégration paysagère des aménagements et une grande diversification des habitats.

 

Une entreprise de terrassement (Marmont SARL) à l’écoute et au final une équipe fière du résultat accompli.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dimensionnement et conception des ouvrages

 

Ancienne et nouvelle prise d’eau. La nouvelle permet le partage du très faible débit du ru et le maintien de la continuité écologique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mare

 

Créée avec une zone humide annexe pour diversifier le milieu.

En un an, la nature a repris ses droits, les grenouilles sont au rendez-vous.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avant, après

Le plan d’eau avant, rectiligne et entouré de peupliers. Après, avec ses berges diversifiées tant du point de vue des contours que des profondeurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un an après le chantier

L’aménagement varié des berges, la préservation de rares secteurs intéressants, la bonne répartition des plantations... ont permis la reconquête rapide du milieu par la végétation et l’installation d‘une biodiversité certaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la page précédente